1. Contexte

La question de la mobilité enfantine est au centre des activités du Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs (MAEJT(1)) depuis sa fondation en 1994, car sa plateforme de base est fondée sur 12 droits et aspirations(2), parmi lesquels figure le « droit à rester au village, à ne pas s’exoder », formulé à l’époque par Sophie, une fille domestique villageoise, qui exprimait sa réalité de fille qui avait dû venir à Dakar à 10 ans travailler et vivre dans des conditions précaires avec ses copines, au lieu de s’épanouir dans leur milieu d’origine(3).

A partir de 1998, ce droit commence à se concrétiser dans différents pays en collaboration avec les structures adultes d’appui  des AEJT au Benin, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Togo, en appui aux «enfants en mobilité» et en plaidoyer vis-à-vis des autorités.

En 2000 à Bamako, l’Assemblée Générale du MAEJT débat de ce droit, et sur la base des expériences faites dans les pays, émet des propositions sur « les migrations, le confiage, et le trafic transfrontalier » des enfants(4) : elle en fait l’un des axes majeurs d’intervention du MAEJT.

En 2003, le MAEJT formule un programme spécifique qui comporte :

  • d’écoute et d’accueil des enfants en mobilité, dans les lieux de transit et de destination. Une solidarité avec tous les enfants, d’où qu’ils viennent et quelque soit leurs difficultés des actions préventives de sensibilisation dans les villages aux dangers de la mobilité, et aux façons de s’en prémunir (accompagnement de la mobilité).
  • des actions, s’amplifiait au sein du mouvement « ma sœur, mon frère, mon ami (e), comme moi même »
  • un réseau transfrontalier de communication, entre les EJTs, et aussi les partenaires adultes.(5)
  • Ce programme sera coordonné par des délégués du MAEJT affectés au Bureau International de Enda Jeunesse Action.

En 2004, le MAEJT adhère au RWOGAT (Regional Working Group Against Trafficking) devenu  le «Groupe Régional Mobilité » puis le « Groupe Régional Protection » avec ENDA, OIM, OIT, Plan, Save the Children, SOS Village, SSI, TDH, UNDC, UNICEF, World Vision. Il contribue activement à sa réflexion étant la seule organisation représentant directement le point de vue des enfants et jeunes.
En 2008, il publie un document fondamental résultant d’une étude menée dans 5 pays par 115 EJT qui collectent et analysent les données en 5 ateliers nationaux, et qui va influer en profondeur la vision dudit groupe(6), les 5 concepts de base sur la mobilité enfantine sont traduits dans 13 langues locales ;  ce qui aboutit à la remise en question de certains d’entre eux. Les points de vue des enfants et adultes au départ et à l’arrivée y sont largement analysés. Les avantages comparatifs du MAEJT y sont également décrits.

En 2011, est publiée une étude de référence et de consensus entre les organisations du « groupe régional de mobilité des enfants »(7).

La même année, MAEJT et ENDA participent  activement au nom du groupe, à la conférence de Barcelone sur « children on the move » et à la fondation du réseau « Interagency working group on children on the move ». Ils publient un document décrivant des actions de protection des enfants en mobilité(8), et plus tard un article sur leurs méthodologies de recherche(9).

La stratégie transfrontalière du MAEJT  en matière de protection d’enfants en mobilité s’amplifie et le mouvement s’étend à partir des villes et villages  frontaliers. Entre les AEJT du Ghana  et du Nigéria, plus tard celles de Sierra Leone et du Libéria, ou d’Ouganda naissent des contacts que les EJT ont de chaque côté de la frontière. Sur leurs parcours habituels, ils créent de nouvelles  solidarités(10).

Comme support de leurs actions de sensibilisation communautaires sur les dangers et risques liés à la mobilité des enfants, les EJT  réalisent un premier dessin animé(11), largement diffusé à travers les 27 pays membres du MAEJT,  de même qu’une boîte à images  et un dépliant à l’intention de ceux qui veulent bouger contenant des téléphones pour contacter les AEJT dans les différents pays.

Le MAEJT  est admis en 2012 avec statut d’observateur auprès du CAEBDE de l’Union Africaine, il y expose ses points de vue tout en contribuant avec d’autres partenaires du « Groupe Régional Protection » comme Save the Children, Plan et Unicef à une stratégie africaine de lobbying. En 2013 démarre une action de concert avec le « Groupe Régional Protection » auprès de la CEDEAO pour inclure un chapitre «mobilité enfantine» dans sa stratégie vis-à-vis de l’enfance. Fin 2014, un délégué du MAEJT est invité à l’atelier régional sur la protection de la CEDEAO.

Au courant de l’année 2014, le MAEJT finalise un processus en trois étapes de recherche sur la protection, par la publication d’un manuel sur la protection des enfants (dont ceux en mobilité), de façon à doter les AEJT d’outils de référence de formation méthodologiques(12).

Toutes ces années, les Enfants et Jeunes Travailleurs ont été présents dans l’action solidaire, et aussi dans la réflexion aux côtés des autres  acteurs  concernés par les « enfants en mobilité ».
1 http://www.maejt.org/documents/Docs%202015/Flyer_MAEJT.doc
2
Les 12 Droits des EJT : Droit à : rester au village (à ne pas « s’exoder »), exercer nos activités en toute sécurité, être respecté,  être écouté, s’amuser, à jouer, un travail léger et limité, des soins de santé, des repos maladie, une formation pour apprendre un métier, apprendre à lire et à écrire, s’exprimer et à s’organiser, un recours et à une justice équitable, en cas de problèmes.
3
Voir aussi « les 12 droits du MAEJT, fondement juridique plate forme revendicative, ou instrument de développement ? » Dakar – jeuda 104, Enda 2000, 27 pages.
4  « Migrations, confiage et trafic d’enfants en Afrique », Dakar –  jeuda 106, Enda, 2000, 23 pages.
5 « Exode précoce et traite des enfants en Afrique de l’Ouest » Dakar – Jeuda 111/112, Enda -111 pages : http://maejt.org/pdfs/jeuda_111_112.pdf
6

 «Transformer les victimes en acteurs », Dakar –  jeuda 119, Enda 2008, 83 pages. http://www.maejt.org/pdfs/jeuda119_2francais.pdf

7 « Quelle protection pour les enfants africains en mobilité » Groupe Régional Mobilité, Dakar 2011 : http://www.maejt.org/pdfs/Publication_Mobilite_fr.pdf
8

 « Protection des enfants en mobilité par des enfants et jeunes organisés » jeuda 123, Enda 2011, 23 pages.
http://maejt.org/pdfs/jeuda123_best_experience_protection_final_version_francaise.pdf

9

 children on the move a different voice » articlede Moussa Haoruna et Fabrizio Terenzio sur les méthodologies de recherche, in I«OM 2013, 12pages 
http://www.maejt.org/page%20anglais/pdfs/Children_on_the_Move.pdf

10 « Itinéraires de la réussite » ?, Dakar – jeuda 121, Enda 2011, 47 pages. http://maejt.org/French%20Zone%20Media%20Publications.htm
11 « Tounga ça peut t’arriver » Dakar 2011, 13 minutes
https://www.youtube.com/watch?v=_IsBCpEiY38&fehttp://www.
youtube.com/watch?v=_IsBCpEiY38&feature=shareature=share
12

« manuel de protection des enfants par les AEJT » Dakar – jeuda 126, Enda 2014,
99 pages : http://maejt.org/pdfs/jeuda126protection.pdf

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *