English
Français
Portuguese
     
Activités :
- Formation des acteurs
- Appui organisationnel
- Communication
- Lobbying
- Mobilité des enfants et jeunes
- Les Activités Génératrices des Revenus, AGR

 

Lire notre bulletin d'informations

 

 

 

 

 

 

 

 

Formation des acteurs

«J'étudie grâce à L'AEJT». Garçon de la Côte d’Ivoire

«A travers les formations, les rencontres et les AGR, nos activités se développent». Garçon du Bénin

«Les informations vitales dont j'avais besoins me sont donnés, AEJT me rend plus confiant en lisant leurs bulletins».
Fille de la Guinée Conakry

 

 

En 1990, un Programme Africain de Formation (PAF) a été mis en place par ENDA, dont le thème central était le «comment» de la participation. Ses initiateurs avaient pour objectif de développer une expertise locale, à partir de leçons tirées et d’outils dégagés des expériences africaines, et de les mettre à la disposition des acteurs (animateurs) pour leur renforcement.
En 1994, le Mouvement Africain des Enfants Travailleurs est fondé à Bouaké, par des enfants et jeunes de 4 Pays (Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Mali et Sénégal) à l’occasion d’une session de ce programme qui, pour la première fois, intégrait des enfants. C’était la première étape de l’appropriation du programme par ce nouveau mouvement, le MAEJT et les principaux intéressés, les Enfants et Jeunes Travailleurs. 

Les enfants et jeunes

Dès 1997, une première formation se fait aux délégués alors en partance pour la conférence de Kundapur en Inde. Elle sera bientôt suivie par une formation aux membres de l’AEJT de Cotonou. La méthodologie de recherche – action exprimée en termes pédagogiques simples, est pleinement maitrisée par ces EJT.

Petit à petit, une génération de formateurs EJT se développe. Ils opèrent aux cotés des formateurs - animateurs issus des structures d'appui.

Aujourd’hui, le MAEJT forme environ 120 EJT et animateurs par an lors de ses réunions des 4 Groupes d’Appui technique (formation de formateurs).

Ils interviennent notamment dans les "visites d'appui technique" (environ 80 par an) dans les villes membres ou qui veulent être membres chaque année depuis l'an 2000. Il s'agit alors de renforcer les AEJT et structures de soutien d'une même ville, d’un même pays en partant des difficultés identifiées par ces partenaires.

Ils interviennent également dans les ateliers nationaux de formation qui se tiennent chaque année dans les 22 pays membres, dont les thèmes principaux sont :

  1. Participation
  2. Planification basée sur les droits
  3. Ecoute surtout des plus petits par leurs aînés.(Voir histoire du MAEJT)
  4. Mobilisation et gestion des ressources
  5. Activités Génératrices de Revenus
  6. Communication et plaidoyer (y compris bande dessinée, radio, etc.)
  7. Protection et « accompagnement protecteur des enfants en mobilité»

Ces Groupes d’Appui Technique, Visites d’Appui Technique et Ateliers Nationaux de Formation, constituent un des piliers du MAEJT porteur d’outils techniques pour développer ses objectifs. La formation est également un recommencement, car les générations se succèdent et ne transmettent pas toujours l’intégralité de leurs acquis.

Exemple de fiche de formation : fiche pédagogique sur la participation

Objectif spécifique 1 : comprendre la participation et son importance

Activités du facilitateur

Travaux de groupe
Consigne 1 : préparer et présenter une réunion où tous les membres du groupe de base ou de l’Association contribuent aux discussions et à la prise de décision
Consigné 2 : sur quoi peut on se baser pour apprécier la participation des enfants et des filles ? 
Consigne 3 : en quoi, pourquoi et où la participation des enfants est nécessaire ?

Production attendue

1 - Notion de participation (Avoir la même compréhension sur le mot participation) 

2 - les enfants sont membres des groupes de base et de l'AEJT
- les enfants sont consultés dans les prises de décision et leur opinion est prise en compte
- les enfants exposent leur situation, trouvent les problèmes et les causes
- les enfants planifient leurs activités et les exécutent
- les enfants mobilisent leurs ressources et sont impliqués dans la gestion financière
- les enfants sont présents dans les comités qui décident au nom de l'Association 
- les enfants sont responsables dans leurs Groupes de Base
- les enfants décident de ce qu'il faut faire et de comment le faire

3 - la participation est un droit humain et aussi une valeur
- la participation aide à trouver les vrais problèmes et à les résoudre durablement
- la participation développe les capacités des enfants et permet l'auto protection et le développement
- les enfants participent à une réunion, un atelier, une pratique de concrétisation des droits dans les groupes, une évaluation, une rencontre avec d'autres enfants, une réunion avec les partenaires

Evaluation
(Outil : questions - réponses)
- C'est quoi la participation?
- Quand parle- t on de participation des enfants, filles?
- Pourquoi c'est nécessaire la participation des enfants?
- A quoi participe- t- on?

Moyens matériels : Padex, cahiers, bics, marqueurs

Pourquoi la formation ?

- Pour renforcer les outils qui permettent aux EJT de concrétiser leurs droits : à l’éducation, à la santé, aux loisirs, à l’écoute, au respect, à la sécurité, à la formation professionnelle, etc., en développant leurs outils d’auto organisation, de gestion, de lobbying et de communication.

- Pour qu’ils soient en mesure d’élaborer et mettre en œuvre des plans d’action efficaces et répondant à leurs priorités.

- Pour faciliter le transfert des compétences entre les générations d’EJT.

Avec quels résultats ?

En 2010, vingt huit (28 ateliers nationaux de formation dans autant de pays ont été organisés par les associations d’EJT, avec 800 participants environ (485 enfants, 388 filles et 87 animateurs).

Ces ateliers ont eu les effets suivants :

* L’accroissement de la capacité d’identifier les problèmes et conflits et de les affronter à partir de consensus collectifs.

* Les ateliers de communication et d’écoute ont augmenté la confiance des EJT qui se sont rapprochés d’un plus grand nombre d’enfants et de parents patrons ou maîtres coraniques. Ils ont par ailleurs maîtrisé la technique des bandes dessinées.

* Les activités économiques individuelles et associatives se sont également développées et facilitent l’auto prise en charge des EJT. Parallèlement à cela, la gestion des AEJT et des coordinations nationales a progressé.

* Les résultats ont également été très concrets pour les sessions concernant les actions éducatives, qui se sont développées qualitativement et quantitativement.

* Une task force de 120 EJT et animateurs est aujourd’hui capable de soutenir les efforts des Associations à travers l’Afrique, en menant des missions d’appui et en répondant à leurs sollicitations, pour mener à bien des actions, ou résoudre des difficultés.

Ces ateliers ont donné aux EJT des compétences pour la concrétisation de leurs droits et ont contribué à leur valorisation (car il s’agit d’enfants et de jeunes qui n’ont pas eu accès à la formation) et renforcé leur espoir et leur volonté de construire une vie meilleure.
Jeuda 122 : "Guide de formation dans le MAEJT"

 

 

CONTACT
Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs - MAEJT - (S/c Enda TM Jeunesse Action) - 54, rue Carnot- BP 3370 Dakar - Sénégal

E-mail : maejt94@
gmail.com, Tél: +221 33 889 34 20- +221 33 821 21 13 Fax: 221 823 51 57