English
Français
Portuguese
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 132 (Novembre 2014)
Bulletin électronique du Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs
(MAEJT)
Publié par Enda TM avec le soutien de Plan
***************************************************************************
Ecrivez nous à ejt@endatiersmonde.org ou à capexcom@endatiersmonde.org consultez le site web: www.maejt.org
***************************************************************************

* MAEJT : réunion de la Commission Africaine et du Groupe Communication du MAEJT
* Cameroun : les AEJT aident les enfants qui travaillent  dans les marchés à s’organiser
* Côte d’Ivoire : démarrage des cours d’alphabétisation à travers les classes numériques
* Guinée : activités de sensibilisation sur Ebola.
* RDC : soutien en kits scolaires et sensibilisation sur l’éducation des enfants
* Sénégal : formation sur la Recherche Action Participative
* Togo : prévention de la fièvre Ebola

***************************************************************************

* MAEJT : réunion de la Commission Africaine et du Groupe Communication du MAEJT
La Commission Africaine (ComAf) et le Groupe Communication (GCOM) du MAEJT ont tenu leurs réunions parallèles du 20 au 31 octobre 2014, à Thiès (Sénégal). La ComAf a axé sa réunion autour du  bilan des activités annuelles du MAEJT notamment  les actions de protection des enfants et  les campagnes de lutte contre les maladies telles que la fièvre hémorragique à virus Ebola. Ils ont également revu les statistiques des membres ainsi que les réponses au questionnaire d’impacts sur les droits, examiné le budget 2014, les nouvelles demandes d’adhésion, partagé sur les outils de suivi évaluation du MAEJT et fixé les orientations du MAEJT pour les 05 prochaines années. Le MAEJT continue de s’élargir et de progresser, en effet, les statistiques indiquent qu’en 2014, le MAEJT compte : 828.513 membres et sympathisants,  268.853 membres, dont 57 % de filles et 72.6% d’enfants, 3.876 Groupes de Base de 360 associations dans autant de villes et villages de 27 pays. Les réponses aux questionnaires d’impacts sur les droits croisés avec ces statistiques révèlent que : 619 508 enfants estiment être protégés par le MAEJT, 464 409 enfants travaillent moins et moins dur grâce au MAEJT, 448 568 ont eu l’occasion d’étudier ou de s’alphabétiser, 406 305 ont vu leur santé s’améliorer, 554 152 se sont amusés plus qu’avant. La Comaf a eu des séances de travail avec Save the Children au cours desquelles les discussions ont porté sur la protection en cas de catastrophes naturelles et la prévention d’Ebola.  Quant au groupe Communication du MAEJT, il a réfléchi sur les types de communication à adopter au cas où le mouvement  dispose de moyens financiers limités. Il a ensuite  élaboré le plan de communication et celui de plaidoyer du MAEJT pour les trois prochaines années, confectionné le Défi des EJT n°15, produits des bandes dessinées sur des sujets tels que Ebola, Sida, protection des enfants. A la fin de leurs réunions, les participants ont restitué les résultats de leurs travaux aux partenaires régionaux, aux représentations diplomatiques accréditées à Dakar et à la presse. Pour plus d’information, visiter la page web du MAEJT : www.maejt.org
wilfriedson02@gmail.com, marikofatoumata@gmail.com, awesuhaliu20@gmail.com

* Cameroun : les AEJT aident les enfants qui travaillent dans les marchés à s’organiser
Dans les marchés des villes d’Akonolinga, Yaoundé, Okola, Mfou, les EJT ont constaté qu’il y a des enfants qui se font tabasser ou enfermer dans les brigades. Ces derniers sont souvent accusés de vol de marchandises, d’outils de travail tels que les brouettes dans les marchés. Partant de ce constat, les EJT ont négocié avec les autorités locales, les responsables de marchés et ont organisé des campagnes de sensibilisations dans les marchés sur les abus à l’encontre des enfants, le droit à une justice équitable en cas de problème. Ils ont aidé les enfants qui travaillent dans ces marchés à mettre en place de petits comités par corps de métier pour leur permettre de mieux s’organiser. Les Mairies des villes  concernées ont soutenu les EJT dans leurs actions en finançant la fabrication de badges, Tee-shirts, et la numération des brouettes pour l’identification des brouettiers. Les EJT ont aussi négocié la location de brouettes à moindre coûts auprès des responsables de marché. Ils ont mis en place un système de cotisation pour permettre de subvenir à leurs besoins à travers des prêts remboursables sans intérêt. Les EJT ont aussi organisé des journées de salubrité dans les marchés, suite auxquelles les Mairies leur ont octroyé des brouettes. Ces activités ont touché en moyenne 3500 enfants qui travaillent dans les marchés.
neilsonjust2012@gmail.com

* Côte d’Ivoire : démarrage des cours d’alphabétisation à travers les classes numériques
Après une formation de quelques EJT et moniteurs d’alphabétisation sur la manière de donner des cours d’alphabétisation à travers les classes numériques, les sections ont repris les cours d’alphabétisation au profit de la population et des membres de l’AEJT. Ce sont les sections d’Abidjan, Adiaké, Bonoua et Grand Bassam qui ont été les premières bénéficières du Programme Sankore en collaboration avec le MENET (Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique) avec l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire et le REPTA (Réseau Education Pour Tous en Afrique). Ce programme permet de donner des cours à travers un tableau interactif. A l’instar des sections précitées, les autres AEJT continuent de tenir les classes d’alphabétisation et essaient d’ouvrir d’autres nouvelles salles dans différents quartiers et village des localités de chaque AEJT. Dans la classe numérique du Carrefour Jeunesse de Grand Bassam, les EJT ont un effectif de 35 pour les cours du jour et 28 pour les cours du soir qui bénéficient des cours à travers le TNI. (tableaux numériques interactif). Par contre, dans celle du centre social de Grand Bassam, les EJT ont un effectif total de 22 femmes qui font l’alphabétisation pour le suivi médical de leurs enfants.
coordinationaejtci@yahoo.fr

Guinée : activités de sensibilisation sur Ebola
A l’instar des autres EJT, les Enfants et Jeunes Travailleurs de la Guinée pratiquent des activités manuelles pour subvenir à leurs besoins. La pratique de ces métiers nécessitant le «touche à tout» avec les mains, fait des EJT l’une des couches les plus vulnérables face à la contamination à virus Ébola. C’est pourquoi, avec l’appui de quelques partenaires, la Coordination Nationale des AEJT de Guinée organise périodiquement des séances de sensibilisations de proximité suivies de distribution de kits d’hygiènes (lave mains, savons, eau de javel, chlore, etc.) dans quelques Groupes de base membres des AEJT dans l’ensemble du pays. La fièvre hémorragique à virus Ebola qui s’est déclarée dans la partie sud du pays depuis le début de l’année 2014 en plus des morts, laisse sur son passage des milliers d’enfants orphelins. L’approche communautaire de protection des enfants est le meilleur remède pour venir en aide à ces enfants. Une conviction que les EJT traduisent en ces termes: «Beaucoup de partenaires ont déjà plié bagage, nous on est là et pour toujours».
cn.aejtguinee1@gmail.com

*RDC : soutien en kits scolaires et sensibilisation sur l’éducation des enfants
Le 06 septembre 2014, l'AEJT Uvira a mené une compagne de sensibilisation dans le quartier Rugenge sur le thème: «scolarisation des enfants, filles-garçons, les EJT s'expriment». Une journée entière a été consacrée à cette activité qui avait touché plus de 400 enfants, parents et autorités de ce milieu. Les mégaphones ont sillonné tout le quartier et le soir un match opposant l’équipe des EJT à celle des enfants du quartier a eu lieu au terrain de l'école primaire Muugano. Notons que le but de cette activité était d'éveiller les conscience des populations, principalement les parents, sur les avantages de scolariser leurs enfants. En effet, selon les enquêtes qui ont été menées par les EJT, ce quartier regorge un nombre important d'enfants d’émailleurs au lac Tanganyika qui ne fréquentent pas l’école. A la fin de l’activité de sensibilisation, les enfants, les parents et les autorités de ce quartier se sont réjouis tous  de l’initiative des EJT et ont promis d'inscrire ces enfants à l'école.
aejtuvi@yahoo.fr,
Par ailleurs, à l’ouverture des classes, AEJT Mbanza-Ngungu a procédé  à son siège à la distribution de fournitures scolaires à 46 EJT filles et garçons, dont l'âge varie entre 6 et à 17ans qui ont manifesté le désir d’aller ou de retourner à l'école. Parmi ces EJT, 3 n'avaient jamais été à l'école et y entraient pour la toute première fois, 5 reprenaient le chemin de l'école après des années de rupture scolaire, et 38 étaient déjà scolarisés, mais connaissaient une fréquentation difficile, suite à l'insuffisance des ressources, la pauvreté des parents etc. En effet, ces enfants éprouvent d’énormes difficultés d'ordre matériel et financier pour leurs études. La  plupart d’entre  eux supportent leurs études eux mêmes à partir de leurs petites AGR qu’ils exercent.
aejtmbng2008@gmail.com

* Sénégal : formation sur la Recherche Action Participative
Du 18 au 20 septembre 2014, l’AEJT de Thiès a organisé un atelier de renforcement sur la recherche action participative (RAP) dans les locaux de la Mairie de Zone Est. Cette formation a regroupé 32 participants membres de l’AEJT et de CAPE (coalition des acteurs pour la protection de l’enfance) basés dans les différents quartiers. Cet atelier était un espace de partage sur les activités de protection menées au niveau des quartiers, sur les difficultés rencontrées, les résultats et impacts. Les participants ont également été renforcés sur comment accompagner les enfants à identifier leurs problèmes en cas de vulnérabilité : les causes, les manifestations, la reformulation et recherche de solution, en vue de les renforcer pour mieux prendre en charge le problème des enfants au niveau de la base.
aejtthie@yahoo.fr, minguendiay@yahoo.fr

* Togo : prévention de la fièvre Ebola
Le 27 septembre 2014, l'AEJT Togo a animé une sensibilisation à grand public à travers un sketch sur comment prévenir la fièvre hémorragique à virus EBOLA. Cette activité s’est déroulée à la place de l'ancienne station de la Radio RCJ (Radio Carré Jeune) à Avatame Lomé-Togo. Elle a été organisée par l’AEJT en collaboration avec le personnel de la radio RCJ en particulier, ASSI EYANA et quelques associations et ONG de la place. Cette sensibilisation a vu la présence d'une foule immense. La continuité des sensibilisations sur la maladie sera assurée dans les autres localités du pays où se trouvent des EJT et d’autres couches d’enfants.
coordination01aejttogo@gmail.com, jephter02@gmail.com

Rendez-vous bientôt pour Calao Express 133!

Editions Précédentes de Calao Express

 

 

 

CONTACT
Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs - MAEJT - (S/c Enda TM Jeunesse Action) - 54, rue Carnot- BP 3370 Dakar - Sénégal

E-mail : maejt94@gmail.com, jeuda@endatiersmonde.org, Tél: +221 33 889 34 20- +221 33 821 21 13 Fax: 221 823 51 57