English
Français
Portuguese
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 139 (juin 2015)
Bulletin électronique du Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs
(MAEJT)
Publié par Enda TM avec le soutien de Plan
***************************************************************************
Ecrivez nous à ejt@endatiersmonde.org ou à capexcom@endatiersmonde.org consultez le site web: www.maejt.org
***************************************************************************

*Cameroun : sensibilisation sur le travail en sécurité
*Côte d’Ivoire : projection de films et concours de danse au menu des activités du 1er mai, formation sur la protection de l’enfant
*Gambie : forum sur le travail des enfants et l’exploitation des enfants
*Mali : les aides ménagères défilent et réclament un travail décent
*R. D. Congo :1er mai, moment de communion entre les EJT et leurs aînés
*Rwanda : formation sur l’accompagnement des enfants travailleurs domestiques
*Sénégal : sensibilisation sur l’éducation et sur les violences faites aux enfants

************************************************
*Cameroun : sensibilisation sur le travail en sécurité
Les 16 et 17 mai 2015, les EJT de Yaoundé, Mfou, Soa et Okola ont organisé à Yaoundé des séances de sensibilisation sur les lieux de travail des enfants. Ils ont discuté et attiré l’attention des enfants et de leurs patrons sur la nécessité de travailler en prenant des mesures de sécurité pour ne pas se blesser et éviter les maladies. Quatre équipes de trois EJT ont parcouru quelques lieux de travail des enfants dans la ville de Yaoundé. Pour la circonstance, les visiteurs ont échangé essentiellement avec les enfants ramasseurs de bouteilles et de ferrailles, et les enfants qui font le commerce ambulant, chaque soir, dans les buvettes et autres lieux publics. Au total, les EJT ont échangé avec plus de 200 enfants et environ 30 patrons et responsables de famille sur la nécessité de protéger les enfants contre les activités dangereuses et les risques liés à leurs activités. Par ailleurs, ces descentes interviennent aussi dans le cadre d’un recensement de quelques enfants travailleurs devant être soutenus par le groupe «équipe de travail» institué légalement et auquel participent : l’AEJT Cameroun, SOS Village Cameroun, ODECO et quatre autres ONG de la société civile.
joelndoumve@yahoo.fr, wilfriedson02@gmail.com,

*Côte d’Ivoire : projection de films et concours de danse au menu des activités du 1er mai, formation sur la protection de l’enfant
A l’occasion de la fête du travail, l’AEJT d’Abidjan Sud a fait une projection de film sur le travail des enfants et du dessin animé «Tounga écoute! Ça te concerne», à la salle de cérémonie du Centre Pilote des Jeunes de Port-Bouët, suivie de questions réponses et de jeux de rôles qui ont permis une meilleure réception du message du dessin animé. Etaient présents 400 participants dont des EJT et des sympathisants. En plus de la projection de films, la cérémonie a été rythmée par une présentation de poème intitulé «l’enfant» et un concours de danse. Le vainqueur finaliste a reçu un disque DVD de l’album «A qui la faute?» des EJT artistes chanteurs Jecy & John Spriker et le second gagnant a reçu un tee-shirt en guise de récompense. A noter que la coordination nationale des AEJT de Côte d’Ivoire a fait don de gadgets à l’AEJT d’Abidjan Sud pour tous les participants.
Par ailleurs, du 06 au 13 mai 2015, l'AEJT-CI a organisé à Grand Bassam un atelier de formation des EJT sur la protection des enfants selon le Manuel de Protection du MAEJT. L'atelier s'est déroulé en deux phases : la première phase a mis l’accent sur les 3P4 (prévention, accompagnement et promotion des droits) et les activités à réaliser à chaque étape. Il y avait 25 participants EJT venus des 18 AEJT membres de la Coordination Nationale. La deuxième phase a vu la participation des partenaires. Elle a été marquée par des échanges entre EJT et acteurs sur les actions entreprises par chaque structure en termes de promotion des droits de l’enfant, de prévention des diverses formes de violation des droits de l’enfant et de prise en charge des enfants en situation difficile ainsi que sur ce que les différents acteurs doivent faire ensemble pour améliorer la situation des enfants..
aejtabidjan@gmail.com, sylvieagbetiafan@yahoo.fr, conemory@yahoo.fr

*Gambie : forum sur le travail des enfants et l’exploitation des enfants
Les groupes de base «nanew juboo» et «Honest» de l’AEJT d’Essau ont célébré ensemble la fête du travail. L'événement a rassemblé plus de 125 EJT, 40 parents et des autorités locales. Il a été célébré sous forme d'un forum avec les parents, l'imam (chef religieux), les patrons des EJT et les chefs de village. Le thème était : «travail des enfants et exploitation des enfants». L’événement était riche en couleurs : les EJT ont prononcé des discours sur l'importance de la journée et fait de l’animation à travers des chansons, des poèmes, du théâtre sur le travail des enfants. Ayant pris la parole, le chef de village a dit qu’ils ont beaucoup appris du forum. Avec les autres parents, il a promis de partager ce qu’ils ont appris avec les femmes d’Essau.
cnwcyagam@yahoo.com, pamodou2006@gmail.com,

*Mali : les aides ménagères défilent et réclament un travail décent
Les AEJT ont célébré la journée du 1er mai dans leurs villes respectives. A Bamako, les EJT ont défilé avec 09 autres associations et ONG du Mali (ADDAD, AEJT, APJEC, APSEF, CNLTE, DRPFEF, GRADEM, MMTC, SOLI-AM, TDM). 335 aides ménagères parmi lesquelles 75 sont membres de l’AEJT ont pris part au défilé du boulevard de l’indépendance. Les aides ménagères étaient toutes habillées de tee-shirts blancs sur lesquels on pouvait lire : «Un travail décent pour les aide-ménagères est possible!». Elles portaient des banderoles avec comme inscription : «Autorités politiques et législatives, ratifier la Convention 189 de l’OIT, c’est promouvoir un travail décent, digne et reconnu pour tous les Travailleurs domestiques du Mali». A la fin du défilé, toutes ces organisations en réseau, ont remis un cahier de doléances à Madame la Première Dame du Mali.
cnaejtml@yahoo.fr, isaaktraore@yahoo.fr

*R. D. Congo : 1er mai, moment de communion entre les EJT et leurs aînés
A Bukavu, Goma, Kalonge, Nyiragongo et Fizi, les AEJT ont célébré la fête du 1er mai sur le thème : «Non aux travaux lourds à l’égard des enfants». Les EJT se sont réunis soit dans les locaux de leurs structures d’appui, soit dans des salles privées. Des invitations ont été envoyées aux autorités locales et aux EJT ainés. Cette démarche leur a fait gagner plus de visibilité et une reconnaissance communautaire. La forte présence des autorités et surtout celle des EJT ainés a été très positive. En effet, un EJT ainé qui n’est plus actif dans l’AEJT a manifesté sa joie en promettant d’assurer la prise en charge de 5 EJT dont 3 filles et 2 garçons, après s’être rendu compte du fait que ces enfants étudient dans l’école où il est préfet d’études. La nouvelle était bien accueillie par les parents. Avec cette action, les autorités ont donné de la valeur ajoutée à l’AEJT/Bukavu. Des reçus attestant de paiement des frais de la scolarité ont été remis aux enfants. Les EJT ont encouragé les enfants à aller à l’école pour la concrétisation du droit à apprendre à lire et écrire
cnaejtrdcongo@gmail.com, aganzelucien@gmail.com

*Rwanda : formation sur l’accompagnement des enfants travailleurs domestiques
Du 12 au 15 mai 2015, dans le cadre du partenariat entre «Children’s Voice Today» (ancienne AEJT) et Save the Children International, un atelier de formation a été organisé à Kigali, à l'hôtel Aberdeen. Il a été facilité par Daniela de Save the Children UK.. 12 enfants dont 7 filles et 5 garçons, ainsi que 3 membres du personnel de «CVT» et une équipe de Save the Children en charge des droits de l'enfant y ont participé. L'atelier a porté sur :
- le soutien aux enfants travailleurs domestiques dans divers domaines pour connaître leurs droits
- comment les enfants travailleurs domestiques peuvent être mobilisés dans les Groupes de Base pour l'évaluation des besoins et une interaction plus profonde, l’identification de cas particuliers pour un soutien spécial,
- l’identification du niveau de compréhension et la formation professionnelle adaptée à ces enfants.
Ce Projet pilote prend fin en décembre 2015. Il doit atteindre 4.900 enfants et vise à soutenir 48 enfants avec des cas particuliers. Save the Children UK est aussi en partenariat avec l’AEJT Rwanda dans divers autres domaines.
childrenrwanda@gmail.com, omaritony@gmail.com

*Sénégal : sensibilisation sur l’éducation et sur les violences faites aux enfants
Diourbel : plus de 700 enfants et jeunes venus des 25 Groupes de Base de l’AEJT et plus de 200 sympathisants ont pris part à la célébration de la fête du 1er mai dont les thèmes étaient : «Inscription des enfants à l’école» et «les violences faites aux enfants». La fête a été rythmée par des danses et des sketches. Elle a été présidée par l’Inspecteur Régional de la Jeunesse de Diourbel en présence du Directeur du Centre Culturel Régional, partenaire de l’AEJT.
Thiès : dans le cadre de la protection des enfants, l’AEJT de Thiès a commémoré la fête du travail par une séance de sensibilisation au quartier de SEN BUS sur le thème «le viol, les violences sexuelles, les abus sexuels et les conséquences sur les victimes». La sensibilisation a réuni plus de 350 personnes. L’objectif était de faire connaître aux populations, les phénomènes de maltraitance, d’abus sexuels et leurs conséquences. La manifestation a vu la participation du représentant du Comité Départemental de la Protection de l’Enfant (CDPE) à Thiès, le psychologue Monsieur Gueye et la présence de membres de la Coalition des Acteurs pour la Protection de l’Enfant (CAPE) basés dans les quartiers.

cnaejtsn@yahoo.fr, aejtthie@yahoo.fr, minguendiay@yahoo.fr

.pdf

Rendez-vous bientôt pour Calao Express 140!

Editions Précédentes de Calao Express

 

 

 

CONTACT
Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs - MAEJT - (S/c Enda TM Jeunesse Action) - 54, rue Carnot- BP 3370 Dakar - Sénégal

E-mail : maejt94@gmail.com, jeuda@endatiersmonde.org, Tél: +221 33 889 34 20- +221 33 821 21 13 Fax: 221 823 51 57