English
Français
Portuguese
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 152 (juiLLET 2016)
Bulletin électronique du Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs
(MAEJT)
Publié par Enda TM
***************************************************************************
Ecrivez nous à ejt@endatiersmonde.org ou à capexcom@endatiersmonde.org consultez le site web: www.maejt.org
***************************************************************************

*Burundi : dialogue entre EJT et autorités
*Cameroun : formation sur la réduction des risques et catastrophes
*Centrafrique : concrétisation du droit à la santé et du droit à apprendre à lire et écrire
*Guinée: sensibilisations sur les violences faites aux enfants, visite d’unités pénitentiaires
*RDC : commémoration de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme
*Rwanda : renforcement des capacités sur les processus de budgétisation du gouvernement
*Sénégal: solidarité avec les enfants talibés et les prisonniers/ marche des EJT
*Zimbabwe: les enfants appellent à la création d’une société favorable à l’évolution  des enfants


***************************************************************************
*Burundi : dialogue entre EJT et autorités
Le 12 juin, la SEST Gitega a organisé un débat ouvert entre les membres de deux groupes de base de Zege et Nyabikenke et les autorités de la colline de Zege. Le débat a porté sur le thème: «Ensemble, disons non aux violences faites aux enfants!». Les membres de la SEST ont parlé aux autorités de leur droit à un travail léger et limité, de cas de viol d’enfants identifiés dans leur colline cette année. Sur ce, les autorités ont promis de beaucoup travailler avec la SEST Gitega et veiller non seulement à ce que ce genre de comportement ne se produise plus dans leur colline mais aussi et surtout au respect des droits de l’enfant. Pour rehausser cette journée, les participants au débat ont pu assister à un match opposant les deux groupes de base de Zege et de Nyabikenke. Ce fut un moment de joie pour les enfants qui venaient de concrétiser le droit à jouer et à s’amuser.
sestburundi@yahoo.fr, mumiche26@gmail.com

*Cameroun : formation sur la réduction des risques et catastrophes
Du 25 au 27 mai, AEJTCAM a participé à une formation sur le thème: «la réduction des risques et catastrophes dans les écoles et les communautés». Organisée par Plan Cameroun, cette formation qui s’est tenue à Yaoundé, a été axée sur certains modules capitaux dont le profil des risques et catastrophes en Afrique de l’Ouest et du Centre: la sécurité en milieu scolaire, l’évaluation des installations d’apprentissage, la gestion des risques et catastrophes. Pour jouer leur partition dans la réduction des risques et catastrophes, les EJT mènent des actions au niveau communautaire telles que les sensibilisations, le ciblage des zones à risque, la création de comités de vigilance dans les villages, l’organisation de journées de salubrité. Une restitution de l’atelier a été faite au niveau de la coordination nationale des AEJT, permettant à ceux qui n’ont pas participé à la formation d’avoir une bonne compréhension de la thématique et d’acquérir ou de renforcer leurs connaissances en la matière.
wilfriedson02@gmail.com

*Centrafrique : concrétisation du droit à la santé et du droit à apprendre à lire et écrire
L’accès aux soins de santé est souvent une équation pour les enfants issus de milieux défavorisés, car ne pouvant pas supporter les coûts des tickets d’entrée et ceux des médicaments. Pour parer à cette situation, les EJT de ce pays ont trouvé l’idée de faire le nettoyage des hôpitaux de leur localité pour avoir accès à des soins de santé gratuits ou à moindre coûts. C’est en ce sens que les EJT de Bangui ont signé un accord avec le Directeur de l’hôpital de l’amitié de Bangui. Désormais c’est eux qui nettoient l’hôpital tous les samedis à titre quasi-gratuit et en retour ils bénéficient des premiers soins d’urgences gratuitement, en cas de maladie. Ceci dit qu’ils viennent de concrétiser le Doit à des Soins de Santé. De même, les EJT sont entrain de concrétiser le droit à apprendre à lire et écrire en donnant aux enfants des cours d’après-midi.
aejtrca@yahoo.fr, emmanuelsinga@yahoo.fr

*Guinée: sensibilisation sur les violences faites aux enfants, visite d’unités pénitentiaires

L’AEJT de Coyah a organisé avec ses groupes de base une campagne de sensibilisations sur les violences faites aux enfants et filles en milieu familial dans trois sous-préfectures et dans la commune Urbaine de Coyah. Lors de cette campagne qui s’est déroulée du 17 au 22 juin, parents et patrons ont été sensibilisés sur les dangers liés aux violences faites aux enfants et filles, un phénomène qui prend de l’ampleur dans la préfecture de Coyah.
Par ailleurs, le 18 juin, pour une meilleure collaboration avec les autorités étatiques, le Bureau de l’AEJT N’zérékoré et quelques membres de ses groupes de base ont rendu des visites de courtoisie à 04 Unités pénitentiaires: une unité pénitentiaire pour enfance, deux unités de gendarmerie et une unité de police. L’objectif de ces visites est d’enquêter auprès de ces structures pour connaitre le nombre d’enfants détenus afin de plaider auprès des responsables de ces unités pour une possible libération. Cette activité a marqué les responsables. Ils ont mentionné que la plupart des enfants se trouvant dans ces cellules sont accusés de vol; et que depuis le dépôt de certains enfants, personne n’est venue s’enquérir de leur situation. Raison pour laquelle les autorités se sont réjouies de la présence des EJT et ont recommandé de mener des actions de plaidoyer auprès des personnes qui ont envoyé ces enfants à leur niveau pour qu’ils puissent recouvrer leur liberté.
cn.aejtguinee1@gmail.com, younoussasylla3@gmail.com
 
*RDC : commémoration de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme
Le 13 juin, à l’occasion de la commémoration de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, la CNAEJT/RDC a organisé une manifestation à grand public dans la commune de Kaputu, en collaboration avec l’association des albinos du Sud-Kivu. Plusieurs personnes y ont pris part. La CNAEJT/RDC était représentée par 303 EJT avec comme but de mener les albinos à intégrer les groupes de base des AEJT; le Gouverneur de la province et son équipe, le délégué de Maire de la ville, 03 bourgmestres des communes, la police chargée de Protection d’albinos et 239 albinos. Des messages ont été lancés à travers des poèmes, pièces théâtrales et chansons sur le thème: «Les albinos ne sont pas des sous hommes, ce sont nos frères; nous leur devons amour et respect». A la fin de cette manifestation, le président provincial de l’association des albinos a pris la parole et a cité ces difficultés : la non scolarisation de la plupart et le manque de soins de santé appropriés. Un mémorandum a été déposé au gouvernorat. Certains albinos ont manifesté leur intérêt pour les groupes de base.
cnaejtrdcongo@gmail.com, kavunjangabolucien@yahoo.fr

*Rwanda : renforcement des capacités sur les processus de budgétisation du gouvernement
Du 28 au 29 mai, 32 enfants dont la tranche d’âge varie entre 9 et 16 ans ont participé à un atelier sur le renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile (OSC) centrées sur l’enfance. Ce, pour les amener à s’engager de façon effective dans les processus de budgétisation du Gouvernement au niveau local et national et s’engager efficacement dans des initiatives de responsabilité sociale et de l'utilisation des mécanismes internationaux. Ces enfants ont été formés sur la façon dont le budget est élaboré et les raisons pour lesquelles le pays doit avoir un budget national. Ils ont été formés par le directeur de district sur la façon dont le processus budgétaire se fait, en tenant compte de l'ensemble: la formulation du budget, l'exécution du budget, les rapports sur le budget et l'examen du budget. Les enfants ont posé des questions et exprimé leurs préoccupations relatives à leur participation dans le processus budgétaire. Le directeur du district a assuré de travailler main dans la main avec les groupes d’enfants pour répondre aux préoccupations des enfants dans la mise en œuvre du budget.
childrenrwanda@gmail.com, omaritony@gmail.com

*Sénégal: la solidarité avec les enfants talibés et les prisonniers/ marche des EJT
Les AEJT de Diourbel et Saint Louis ont célébré la Journée de l'Enfant Africain dans leurs villes respectives. Pour marquer sa solidarité avec les personnes démunies et celles en difficulté, l’AEJT de Diourbel a préparé un «Ndogou» (repas de rupture du jeûne) et a donné à manger aux talibés et aux prisonniers. Une conférence a été animée sur le thème de la journée.
L’AEJT de Saint Louis a quant à elle organisé une marche dans la ville. Les EJT ont été reçus par le Gouverneur à qui ils ont remis leur cahier de doléances sur la situation des enfants de Saint-Louis. Ces doléances portent essentiellement sur l'enregistrement des naissances, les mariages d’enfants, l’éducation, la situation des enfants employés de maison etc. Le gouverneur a vivement salué leur mobilisation et est prêt à les accompagner dans leur lutte.
cnaejtsn@yahoo.fr, minguendiay@yahoo.fr , aejtsain@yahoo.fr,

*Zimbabwe: les enfants appellent à la création d’une société favorable à l’évolution  des enfants
Le 16 juin, l'AEJT Kadoma a organisé les commémorations de la journée de l’enfant africain à Rimuka. Les commémorations de cette année ont porté sur le thème «Les conflit et les crises en Afrique: La protection des droits des enfants". Les enfants ont marché jusqu'au Stade où les principales commémorations ont eu lieu. A travers des discours, chansons et poèmes, les enfants ont mis en évidence les défis auxquels ils sont confrontés : l'augmentation du nombre d'abandons scolaires, l'augmentation des cas de mariages d'enfants, la faible protection sociale, les abus sans cesse à l’encontre des enfants et la discrimination continue envers les enfants vivant avec un handicap pour accéder aux services sociaux importants. Ils ont supplié toutes les parties prenantes à veiller à ce qu'ils travaillent à la création d'une société favorable dans laquelle peuvent évoluer les enfants. Les commémorations ont été prises en charge par le Conseil de la ville de Kadoma, le Ministère de l'enseignement primaire et secondaire, Save the Children Zimbabwe et le Conseil national du Zimbabwe pour le bien-être des enfants et le «Regional Network of the Children and Young People Trust ».
rncypt@gmail.com, nyashadick09@gmail.com

.pdf

Rendez-vous bientôt pour Calao Express 153!

Editions Précédentes de Calao Express

 

 

 

CONTACT
Mouvement Africain des Enfants et Jeunes Travailleurs - MAEJT - (S/c Enda TM Jeunesse Action) - 54, rue Carnot- BP 3370 Dakar - Sénégal

E-mail : maejt94@gmail.com, jeuda@endatiersmonde.org, Tél: +221 33 889 34 20- +221 33 821 21 13 Fax: 221 823 51 57